Le programme des prochaines manifestations 

MARS 2020

Théâtre

Samedi 7 mars, 20h30

Dimanche 8 mars, 15h

Cinéma l’Ermitage

Une comédie d’Éric Assous

Mise en scène de Catherine Drancourt

Bernard et Philippe sont les meilleurs amis du monde. Bernard marié et infidèle, demande à Philippe de couvrir ses incartades… Début d’un engrenage infernal pour le pauvre Philippe dont le meilleur copain à l’amitié plutôt abusive. 

 

Puces de couturières

Dimanche 8 mars 

9h-17h

Salle polyvalente

Amateurs de couture, broderie, tricot, venez nous voir, vous trouverez certainement votre bonheur aux Puces des Couturières. Vous y rencontrerez des passionnés comme vous.

Festival du livre et de la BD

Dimanche 8 mars 

9h-17h

Pôle culturel – La Chapelle

Auteurs et éditeurs qui seront présents (liste non exhaustive) :

Les éditions Lansdalls Delphine Wysocki Patricia Le Sausse Philippe Chrétien Pierre Zylawski Trois points à la ligne avec Sonia Goldie et Isa Vermeir Les édition Zigomo avec Sabine Hautefeuille Jean-Loup Ridou La lanterne à BD avec Priscyllia Dos Santos Les éditions Napodra Le Teetras Magic Lola Alvarez-Ortega Lionel Louette Liam Esper Eric Boutigny BD Pulsions Antoine Candeille Ded William Cécile Lauffenburger Yannick Sarkis Cyril Van Eeckhoutte Editions MLK 

Pour plus d’informations 

Exposition Pierre JACOB

Deux week-ends consécutifs :

14-15 mars et 20-22 mars 

11h – 18h

Pôle culturel – La Chapelle

entrée libre

L’installation aborde le thème de la sensibilisation au recyclage du verre par la création artistique. Une série de tableaux imaginés spécifiquement pour le lieu, évoque le verre comparé à l’eau : transparence, fluidité, reflets, jeux de lumière, et représentations, très libres, du monde aquatique. C’est aussi un hommage à la ville de Saint-Gobain, en tant que cité historique des industries du verre.

Publications de Pierre JACOB :

  Site INTERNET

Vidéo : « Trajectoires »

Vidéo : «  A la rencontre de Pierre JACOB »

 

 

 

Audrey Sinet

ENCORE ET ENSUITE

exposition photographique

27 au 29 mars 2020

11h à 18h

Pôle culturel – La Chapelle

entrée libre

Le mot d’Audrey :

«  D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours ressenti une réelle attraction pour le symbolisme. L’image, que l’on peut également nommer photographie, révèle à mes yeux certains secrets cachés dans notre inconscient. Aussi, Je ne me contente pas de saisir des instants, car il me plaît d’avantage de les créer, de les modeler, de les transcender. Alors, dans mon laboratoire, lorsque je pratique cette alchimie, et consciente de ce que le résultat émane de facteurs Inconnus, apparaissent des scènes aux reflets oniriques. Bienvenue dans mon univers. »

Présentation de l’exposition

 » Encore et ensuite »

Nous ne sommes qu’image,

Image dans l’esprit de l’autre.

Et l’autre n’est qu’image dans notre esprit.

Nous sommes Symboles,

Ancrés dans notre inconscient,

Où tout est énigme, mystère.

Chacun le sait, chacun le sent,

De notre point de vue qui nous est propre,

Que la Vie est encodée, cryptée.

Comme une singularité…

AVRIL 2020

 

Vendredi 4 avril

20h30 

Pôle culturel- La Chapelle

Présenté par la Compagnie File en scène

Youkali est un solo de clown poétiquement déjanté sur la naissance du désir amoureux…

L’enfant est plein de questions… Mais il en est qui durent toute la vie.
« Ça sert à quoi L’amour ? Ça s’explique pas, c’est une chose comme ça , qui vient d’on ne sait où , et vous prend tout à coup ! » 
Il y a chez l’enfant comme chez l’adulte un frémissement à parler d’amour, à ressentir le désir amoureux. Martine Plafond le ressent, chez elle c’est décuplé, amplifié …
Et c’est tellement bon !

Avec
Kathy Morvan

Mise en scène
Laurent Savalle

 

 

 

 WANG JINFANG

& WEN WENWU

 

Exposition

Wenwu WEN

Né en octobre 1969 à Pékin,  Wen Wenwu est peintre, commissaire d’exposition et philanthrope ; il est diplômé de l’Académie centrale des Beaux-Arts ; Il a gagné 2 fois le « prix de ZHUGELIANG » de la Réunion Annuelle de Planification de la Chine en 2010 et 2011 ; il est dans le « Top 10 des meilleurs collectionneurs » par les internautes de XINHUA NET en 2012 ; et dans le « Top 10 annuel des Personnes ayant le plus d’influence sur l’Art Moderne de la Chine » par le site d’observation chinois, en 2015 ; élu en 2018 « chinois ayant le plus d’influence en Europe » par le site d’observation chinois.

Ses oeuvres sont une combinaison de l’esprit oriental et de la technique occidentale, les images et les objets sont parfaitement unis, son travail a la touche distinctive du « Romantisme chinois », et « l’esprit de critique de l’Art Contemporain » se cache dans ses couleurs élégantes et magnifiques.

Le critique M. Zi Yue a commenté ses oeuvres:  » Dans la Chine d’aujourd’hui, le noble esprit humaniste et l’éthique littéraire révélés dans les oeuvres de Wen Wenwu, en font un artiste rare et précieux. « 

11 au 19 avril 

Pôle culturel- La Chapelle

WENWU et WANG JINFANG  sont originaires de Chine et sont des descendants de la famille royale Mongole. Ce sont des artistes célèbres. Parce que leur troisième enfant est né prématurément en France, vit maintenant en France.

 

Jinfang WANG

Née le 1er mai 1972 à Pékin en Chine, est de nationalité chinoise. Célèbre peintre, elle est diplômée de l’Académie centrale des beaux-arts de Chine; elle a remporté le deuxième prix du Fonds Royal de la Famille Gangsong du Japon, le Wu Zuoren Fund Excellence Award, le Prix de l’art coréen pour le gouvernement Daejeon.

Son mari et elle sont les initiateurs de l’Asian Art Expo ; 80 artistes français ont été invités dans des expositions en Chine dans le cadre de ce projet. Des peintres chinois ont aussi été invités en France.

JIKAELLE 

Quand la musique rencontre la peinture

 

vendredi 17 avril

20h30

Pôle culturel- La Chapelle,

dans le decor de l’exposition

WENWU & WANG JINFANG

Des mélodies qui s’envolent, des sonorités folk et des mots qui vous touchent, juste là, vous faisant hésiter entre sourire et larmes. Sans faux-semblant, Jikaëlle écrit, compose, chante et vous embarque dans sa bulle de rêve.

 

Si ses notes et ses mots jouent parfois de la mélancolie, ils sont surtout une invitation à la vie, au voyage, à l’amour, bref, un antidote à la déprime. C’était le cas avec Evasions et Evidences, ses deux premiers disques. Ça l’est également avec Entre ici et ailleurs, son 3ème album, qui est sorti le 28 février 2020.

MAI 2020

 

Récital  

Viola Amore

concert classique

Vendredi 1er mai 2020

20h30

Pôle culturel – La Chapelle

 

Légende d’amour

La viole d’amour a un temps concurrencé le violon en Europe. Vivaldi, Bach, Ariosti en ont joué. Schubert, Debussy ou Ravel en ont rêvé. Le siècle dernier s’en est emparé dans des oeuvres modernes, contemporaines et des opéras.

Yvain Delahousse retrace pour nous l’Histoire de cet instrument de musique aux mille raisonnances à travers quelques pièces emblématiques de la musique classique : La Folia, La Ciaccone de J.-S. Bach, Le Roi des Aulnes de Schubert, les merveilleuses Entropies de Garth Knox et un poème sans paroles pour vous emmener à la découverte d’un univers de cordes.

Yvain Delahousse est un musicien éclectique. A trente ans, il a parcouru différents univers et des projets musicaux entre les musiques actuelles, traditionnelles et la musique classique.

Violoniste de formation, il oriente depuis 2018 sa pratique instrumentale vers la viole d’amour. C’est pour lui un nouveau terrain de jeu qu’il explore avec passion. Il était notamment avec l’Orchestre National de Lorraine pour interpréter Katja Kabanova à l’Opéra de Nancy, en récital autour du répertoire de J.-S. Bach, et dans une création contemporaine: « La Nef des Fous » avec son compère de longue date Olivier Delgutte. Il sera à Paris au printemps pour une programmation autour des messes de Pâques et de l’oeuvre de Schubert.

De quel continent
est l’hirondelle ?

Pièce de théâtre

Vendredi 8 mai 2020

20h30

Cinéma l’Ermitage

entrée: 7 €
(gratuit pour les moins de 12 ans)

Par le Théâtre à coulisses

Dans une série de tableaux résolument tragi-comiques, tous les concernés prennent ici la parole : migrants « envahis », immigrés de la troisième génération, travailleurs sociaux, bénévoles, fonctionnaires, hommes politiques, citoyens anonymes.

Paradoxes… absurdité… cercles vicieux… impasses… Pas besoin de forcer le trait de l’écriture quand la caricature habite déjà la réalité. Tant qu’il y a du rire, il y a de l’espoir…    

L’hirondelle, Est-ce qu’on la condamne parce qu’elle change de continent pour survivre au fil des saisons ? D’ailleurs, de quel continent est l’hirondelle ? A qui appartient l’hirondelle, hein ? Elle est chez moi l’hiver, chez vous l’été… Sans frontière, sans domicile fixe.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo / graphies

Exposition de

Guillaume DROIZY

23 et 24 mai 2020

11h à 19h

Pôle culturel – La Chapelle

entrée libre

Historien, photographe, plasticien, auteur d’une quinzaine de livres, conférencier et concepteur d’expositions, Guillaume Doizy expose ses dessins, peintures et photographies depuis quelques années dans les départements de l’Aisne, de la Somme et du Pas de Calais.

Au point de rencontre entre réel et imaginaire, où se mêlent figuration et abstraction, l’artiste accorde une grande place à la poésie, à l’imaginaire et l’émotion.

Une de ses photographies a été primée à la Biennale des Arts de Saint-Quentin (2019, prix du Jury).

Pour en savoir plus sur l’artiste, cliquer ici.

La clé de l’ascenseur

pièce de théâtre

vendredi 29 mai 2020

20h30

Cinéma l’Ermitage

Présenté par la

Compagnie File en scène

Ce projet de création s’inscrit dans la lutte contre les violences faites aux femmes et plus particulièrement dans la violence exercée par le mari envers sa propre femme.

La clé de l’ascenseur, d’après la nouvelle d’Agota Kristof, nous parle de cette violence. L’homme qui a séquestré une femme, n’est autre que son mari.

Le propos déborde de souffrance, mais la poésie qui s’en dégage interpellera le spectateur sur ce sujet malheureusement d’actualité.

 

 

 

 

 

La mise en scène originale de Laurent Savalle où le public sera positionné à 360° autour du dispositif scénique amènera le spectateur à vivre une expérience émotionnellement forte : Une cage à oiseau comme suspendue, un duo “clown – danseuse” pour évoquer le corps et l’esprit de la femme séquestrée et l’homme, acrobate muet, qui se métamorphosera sous nos yeux, de prince charmant en monstre.