Le programme des prochaines manifestations 

MAI

Tournoi Cocci N Roule

jeudi 30 mai 2019

stade de 9h à 18h

Comédie : Le con promis

vendredi 31 mai & 1er juin

cinéma l’Ermitage à 20h30

https://www.yishuproduction.com/le-conpromis

JUIN

La Rando des Leups

Dimanche 2 juin 2019

Départ stade de Saint-Gobain

Départ de la halle des sports dès 7h.

Circuits de marche (10 et 15km) et de VTT (15, 35, 50, 65 km). Cette année les circuits partent vers Coucy-le-Château où un gros ravitaillement est organisé ainsi que le départ pour les boucles des circuits 50 et 65km. Le circuit 35km est relativement simple, et ne comprends pas de réelles difficultés techniques, hors la distance et les quelques cotes.

Les marcheurs iront vers Barisis et auront l’occasion de rencontrer les cavaliers de l’épreuve d’équitation de Barisis, avec qui nous partageons la forêt.

Au retour, le traditionnel couscous des Leups, la boisson et un souvenir sont offerts à chaque participant.

 

Concert d’EUTERPE

Samedi 29 juin 2019

Pôle Culturel – La Chapelle

Le Concert d’Euterpe

Musique de Chambre avec Baryton et Quatuor à Vent

Le Concert d’Euterpe interprétera des oeuvres de Mozart, Pergolèse, Cimarosa, Bozza, Debussy et Scott Joplin

Le ‘Concert d’Euterpe’ est un ensemble de musique de chambre tout à fait original dans sa composition et son répertoire. Créé il y a 15 ans, il associe les couleurs contrastées du quatuor à vent au timbre large et chaud de baryton basse. Dans un dialogue entre la voix et le petit orchestre formé de quatre instruments à vent le Concert d’Euterpe peut aborder un répertoire très varié, de Bach à Bernstein, parcourant aussi bien la musique purement instrumentale que l’opéra.

Le Concert d’Euterpe basé à Paris se produit dans la région parisienne et en province, avec le souci de transmettre avec convivialité la musique dite classique et notamment celle d’opéra.

L’ensemble est composé de :

Emmanuel Forest, baryton basse. Emmanuel Forest étudie le chant avec André Vessières, Yvonne Pons et Gianfranco Brizio. Son vaste répertoire s’étend de Mozart jusqu’à Wagner en passant par Verdi. Il se produit régulièrement en concert en France et en Russie.

Le quatuor à vent Euterpe :

Isabelle Pauc, flûte

Alain Le Moign’, clarinette

Diego Rivas-Zerbo, hautbois

Henri Gioanni, basson

Contact :

isabelle.pauc@aliceads.fr

henri.gioanni@laposte.net

 

Exposition : ENERGIES

Samedi 8 et dimanche 9 juin 2019

Pôle Culturel – La Chapelle

 

Martine CARON

Peintre photographe

Je me considère comme un peintre photographe autodidacte car je n’ai pas suivie la voie traditionnelle pour exercer mon métier actuel. En premier lieu je me suis dirigée par passion du cheval vers une carrière  qui m’a mené a travailler déjà dans le  milieu artistique mais en tant que conseillère technique équestre sur des spectacles et productions cinématographiques internationales.

Ensuite,  je suis revenue au dessin a la peinture, mon autre passion au moment d’une reconversion professionnelle, c’était le moment de revenir a l’art pictural, de l’étudier et de le travailler.

Ma préoccupation première est avant tout de sublimer mon sujet, je suis en quête du beau résidant en tout un chacun ou toute chose. Je me définirais plutôt comme une créatrice d’image, car j’ai autant de plaisir et de satisfaction à m’exprimer derrière l’objectif ou a la pointe de mes pinceaux.

https://www.art-martinecaron.com/

https://www.pinterest.fr/martine_caron/

 

Exposition : Les Coupoles en Béton Translucide

15 et 16 juin de 14h à 19h

Pôle Culturel – La Chapelle

Dans les contextes de l’entre deux-guerres et de la reconstruction, le procédé Béton Translucide s’est révélé être une alternative économique et une solution architecturale dans la quête de la lumière dans des gabarits anachroniques. Le béton, matériau moderne qui se substitue à la pierre de taille, le verre et sa capacité à reprendre les efforts de traction, forment un amalgame homogène et monolithique. 

En France un premier brevet est déposé en 1909 par Gustave Joachim. Cet ingénieur s’est saisi des techniques de confection du béton pour élargir l’usage de ce procédé au bâtiment. Mais c’est à partir de 1855 que l’industriel Thaddeus Hyatt entreprit de noyer dans un amalgame de ciment des pavés ronds en verre. Depuis cette époque, l’évolution des modes de confection des ciments armés et des verres n’a cessé d’améliorer ce matériau composite. L’incidence des ciments Vicat, du béton armé de Coignet et des systèmes Hennebique et Cottancin, a en effet permis l’émergence, le long du XIXe siècle d’un nouveau béton. Un autre corps de métier vit le jour à l’aube de la première exposition universelle de 1900, celui des constructeurs poseurs de verre, des glaceries anciennes qui vont progressivement réadapter leurs machines, qui jusque-là, produisaient de la cristallerie et de la miroiterie à la faveur de produits manufacturés, résistants et surtout d’apparat.

Dans un premier temps, le béton translucide va prendre place dans les équipements publics et privés. Une orientation qui sera motivée par l’assurance d’une viabilité économique pour le constructeur. Ainsi, les établissements Dindeleux, Divorne ou le Forestier garniront les halls des banques, des gares, des piscines et autres bâtiments publics, de voûtes et de marquises rivalisant par le chatoiement des verres et par la rigueur démonstrative des poutraisons en béton.

Ce patrimoine architectural, rendu banal par une large diffusion jusque dans les années 1960, nous renvoie à ses premières distinctions et récompenses lors de l’exposition internationale des arts du travail de 1912 et celle des arts décoratifs de 1925. Il n’en reste pas moins que sa persistance dans le temps et dans le paysage des centres villes doit nous interpeller sur sa qualité, sa vocation et les enjeux liés à sa valeur patrimoniale. Cette exposition vous invite à porter un regard critique sur ce patrimoine, à travers les maquettes de plusieurs coupoles en béton translucide accompagnées de leurs pavés et briques de verre.

Fête de la musique

Vendredi 21 juin 2019

Place Foch à 19h

Jikaëlle

Jikaëlle a le goût des guitares acoustiques, des mélodies limpides et des mots forts, qui disent l’amour, la rencontre, le voyage, l’intensité des émotions. Avec Bernard Léchot, son compagnon musical depuis ses débuts, sur disque ou en concert, Jikaëlle offre à son public une bulle de rêve, une respiration à la fois lumineuse et mélancolique dans un monde qui justement oublie souvent de respirer.

SITE

Delahousse / Eve

Yvain Delahousse est un musicien Lillois éclectique. A trente ans, il a parcouru bien des univers et des projets musicaux entre les musiques actuelles, traditionnelles et la musique classique.
Violoniste de formation, il oriente depuis 2018 sa pratique instrumentale vers la viole d’amour.
C’est pour lui un nouveau terrain de jeu qu’il explore avec passion. Il était notamment avec l’Orchestre National de Lorraine pour interpréter Katja Kabanova à l’Opéra de Nancy en janvier 2018, puis en récital autour du répertoire de J.-S. Bach au festival du violon en Bretagne en Juin et dans une création contemporaine: « La Nef des Fous » avec son compère de longue date Olivier Delgutte.

SITE

JUILLET

MARSEILLE / LILLE : APEX

15 juillet 2019

 

AOÛT

Festival des Vers Solidaires

ville Saint-Gobain

16, 17 et 18 août 2019

stade de Saint-Gobain

Programme :

– Vendredi 16 août : « Les Diables de la Garrigue », « Dub Inc », « The Summer Rebellion », « Karpatt »
– Samedi 17 août : « Marcel et son orchestre », « Goran Bregovic », « Goulamas K »
– Dimanche 18 août : programmation à venir

Communiqué de presse 

SEPTEMBRE

Raid des Salamandres

samedi 14 septembre 2019